- - -

22 jun. 2012

Al Andalous au Pérou, de Jaime Càseres Enriquez : L’esprit de l’Andalousie musulmane encore vivace à Lima


Lamia Nazim

Se basant sur des récits historiques fiables et des chroniques remontant à plusieurs siècles, voire jusqu’aux premières années de la conquête du Nouveau Monde, l’auteur de cette étude à travers ses sources permet de remonter le temps et de faire la lumière sur les circonstances de l’émigration des Andalous.

A la chute du royaume de Grenade en 1492, les musulmans sont pris dans la tourmente de l’exil et de l’Inquisition. Ils ne se sont pas seulement tournés vers le Maghreb. Nombre d’entre eux afin de fuir la menace du durcissement des lois  des rois catholiques ont dû fuir vers l’Amérique latine. Le Pérou est l’un des pays où ces musulmans d’Espagne, les Morisques, ont trouvé refuge. Il faut savoir que dès le premier voyage de Christophe Colomb sur la route des Indes, «parti à la conquête du Nouveau Monde», Ferdinand et Isabelle de Castille ont établi des lois interdisant aux musul- mans d’Espagne, dont les racines remontaient à sept siècles sur cette terre ibérique, de partir vers les Amériques. Il n’en demeure pas moins que beaucoup de Morisques ont été contraints d’embrasser le catholicisme pour pouvoir avoir la vie sauve et  embarquer comme hommes d’équipage. Il leur fallait  fuir une juridiction d’exception qui exterminait musulmans et juifs d’Espagne au nom de l’édit religieux de «la pureté du sang».

Jaime Cáceres Enriquez, ambassadeur péruvien et homme politique, passionné par la présence des Morisques dans les colonies espagnoles d’Amérique, a apporté un travail rigoureux sur ce chapitre. Un travail remarquable de recherche qui regroupe une somme de documents et d’archives sur la présence des premiers musulmans andalous au Pérou: «les chroniques…de la conquête de l’Amérique nous fournissent les premiers indices d’un transfert de l’identité hispano-musulmane qui dénotent l’influence morisque …au Pérou…l’esprit d’Al Andalous qui en dépit du temps passé a survécu dans le pays, en particulier dans la ville de Lima».

A cet effet, l’auteur de cet essai informe que l’essentiel des informations sur la présence des morisques au Pérou est rapporté par les voyageurs étrangers ayant transité dans cette partie du monde entre les XVIe et le XXe siècle. Architecture des habitations, vergers plantés d’arbres fruitiers venus des rives de la Méditerranée, habillements féminins, le voile ou la mantille couvrant la tête et cachant le visage des femmes sont autant de pratiques héritées des morisques. Un Français, Paul Morand, voyageant à Lima en 1931, ira jusqu’à décrire la capitale péruvienne comme étant «le Lima mauresque». Il décrira le palais de la Tour Tagle comme un bel ouvrage de style andalou avec patio, balustres et mosaïques, rappelant le faste de l’Anda- lousie musulmane. Il s’agit pour Jaime Casarès Enriquez d’éclairer sur les ascendances culturelles de la civilisation arabo-andalouse en Amérique latine. Et l’auteur d’écrire :        «Gommer cette importante composante de l’histoire du Pérou du XVe siècle devrait être considéré comme une lacune dans la formation de l’identité péruvienne. C’est pourquoi il nous faut reconstituer…nos relations avec la grande civilisation Al Andalous à laquelle nous unissent des liens culturels, historiques et ataviques qu’il est impossible …d’occulter».

 Se basant sur des récits historiques fiables et des chroniques remontant à plusieurs siècles , voire jusqu’aux premières années de la conquête du Nouveau Monde, l’auteur de cette étude à travers ses sources permet de remonter le temps et de faire la lumière sur les circonstances de l’émigration des Andalous et d’appuyer leur  contribution culturelle et civilisationnelle dans la ville de Lima. Il faut remercier le diplomate doublé de l’historien et chercheur pour avoir dépoussiéré un pan de l’histoire du Pérou, démontrant les assises d’une  interculturalité en Amérique latine, héritage précieux d’Al Andalous et de la civilisation musulmane.
 Un livre d’intérêt notoire pour ses apports de vérité historique «longtemps occultée». C’est pour cela qu’il faut le remercier de ces pages d’histoire universelle liées à la réalité historique de trois continents.

Il est à regretter qu’un ouvrage  au prix quasi inabordable pour beaucoup de personnes (650 DA) soit impropre à la lecture après trois ou quatre manipulations, nous nous retrouvons avec entre les mains des feuilles volantes et un livre «disloqué».

 * Al Andalous au Pérou
 de Jaime Casarès Enriquez.
 Casbah Editions

Source: elmoudjahid.com

0 commentaires :

Publicar un comentario en la entrada

Libros

__

Statistics

free counters

License

Licence Creative Commons Los Moriscos De Túnez de http://moriscostunez.blogspot.com est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 3.0 non transposé.

NB: Los trabajos son responsabilidad de los autores y su contenido no representa necesariamente la opinión de Los Moriscos De Túnez--- المواد المنشورة لا تعبر بالضرورة عن رأي الموريسكيون في تونس

Copyright © Los Moriscos De Túnez الموريسكيون في تونس | Powered by Blogger

Design by Anders Noren | Blogger Theme by NewBloggerThemes.com