- - -

15 may. 2010

La Reconquista, un défi au désespoir


Cercle Sainte Geneviève sur la Reconquista

Reconquista ! Ce mot sonne comme une promesse à nos oreilles. Tout le monde connaît vaguement le sujet : les royaumes chrétiens d’Espagne sont venus à bout de l’occupant musulman après une lutte de plusieurs siècles. 8 siècles pour être exact : une éternité dans l’histoire d’un peuple ! Mais n’y aurait-il pas intérêt à développer le sujet ? Quelles sont les extrémités de cette période ? Quels en furent les évènements majeurs ? La situation des populations ? Les conséquences ?

Tout commence en 711. Cette région, partie ancienne de l’Empire romain avait hérité de celui-ci une langue, une religion et des lois qui avaient permis d’agglomérer la multitude de peuples qui occupaient la péninsule ibérique. A la chute de l’Empire, les Wisigoths s’étaient rendus maîtres de cette région. De l’autre coté de la Méditerranée, les musulmans ont pris le contrôle de l’Afrique du nord dès 707 et les Omeyyades projettent l’invasion de l’Hispanie wisigothe. En 711, un détachement composés d’Arabes et de Berbères débarque donc et vainc les armées wisigothes lors de la bataille de Guadalete. Une impressionnante série de victoires va les rendre maîtres de la péninsule ibérique en moins de 5 ans. La rapidité de cette conquête est due aussi bien aux rivalités entre royaumes chrétiens qu’à l’indifférence de la population qui ne perçoit pas la menace de cette nouvelle religion.

La Reconquête débute en 722 : le roi Pélage ayant rassemblé les différentes forces de résistance réfugiées dans les montagnes du Nord remporte la bataille de Covadonga. Différents royaumes chrétiens vont alors se former et regagner petit à petit du terrain sur le califat omeyyade de Cordoue dont la supériorité est malgré tout incontestable jusqu’au Xe siècle. En 1031, celui-ci s’effondre et s’émiette en une multitude de royaumes (les Taifas), tandis que les royaumes chrétiens sous une impulsion économique et culturelle (pèlerinage de Saint-Jacques- de-Compostelle) prospèrent. De plus, le pape appelle en 1063 à une croisade à laquelle les chevaliers français accourent et les populations civiles, après des premiers siècles de cohabitation supportable, prennent de plus en plus les armes contre l’intolérance religieuse islamique : autant de raisons qui laissent enfin présager la fin de la présence musulmane en Espagne.

Mais en 1086, les Almoravides, musulmans austères et rigoureux venus du Maroc envahissent l’Espagne et vont redonner une impulsion à Al-Andalus (nom donné par les musulmans à la partie de la péninsule qu’ils controlaient), suivis en 1156 par les Almohades venant également du Maghreb. Ces deux dynasties successives vont donc mettre un terme provisoire à la Reconquista qui va finalement reprendre au début du XIIIe siècle. En effet, en 1209, le pape appelle à une nouvelle croisade contre les musulmans d’Espagne ce qui mènent à nouveau de nombreux chevaliers européens et en particulier français à aller combattre aux côtés de leurs frères espagnols. En 1212, les royaumes chrétiens coalisés remportent la décisive bataille de Las Navas de Tolosa.

A partir de là, les musulmans seront toujours en position de faiblesse. Seul le royaume nasride de Grenade réussira à tirer son épingle du jeu en profitant des rivalités chrétiennes et en versant un tribut à la Castille à partir de 1246. En 1492, les royaumes de Castille et d’Aragon réunis finissent par faire tomber Grenade. La chute de ce dernier vestige du pouvoir islamique en Espagne est saluée dans toute l’Europe.

Cette occupation de 8 siècles est un symbole de l’incompatibilité des deux civilisations en présence : deux mondes tellement différents qu’ils n’ont jamais pu se fondre en un seul malgré ces siècles de cohabitation qui n’ont, au contraire, fait qu’exacerber les différences. Ceci étant dû en grande partie à la nouvelle hiérarchie mise en place par les occupants : au sommet étaient, bien entendu, les conquérants, puis venaient les convertis (qui pouvaient conserver leurs biens) et enfin, les autres (la majorité est restée chrétienne), soumis à la dhimma (impôts pour les non-musulmans). Dans les premiers temps, les chrétiens furent même expulsés des villes et le port de signes ostentatoires chrétiens interdits. Du fait, de ces mesures, nombre de chrétiens s’exileront dans les zones libres du nord tout au long de la Reconquista. Mouvement qui se fera ensuite dans le sens inverse, les paysans repeuplant les zones reconquises au fur et à mesure de la Reconquista. La reconquête achevée, les royaumes chrétiens mettront en place des mesures semblables à l’égard des musulmans et le divorce de ce mariage jamais consommé entre l’Orient et l’Occident se fera en 1609 avec l’expulsion définitive des Morisques d’Espagne.

Source: Bloc Identitaire

1 comentario :

  1. ______

    L'article est bourré de mensonges et reflète la nature raciste de l'écrivain Fabrice Robert et le fruit de son ignorance de l'islam et de l'histoire d'Al-Andalus.

    1. La source de l'aticle est ce site web :

    http://www.les-identitaires.com/

    Cliquez ici pour connaître la raison d'existence de ce blog :

    http://www.les-identitaires.com/qui.htm

    2. Le titre de l'article : La Reconquista, un défi au désespoir.

    Qu'est-ce que le désespoir représente pour l'auteur ?

    3. Le terme Requenquista est utilisé plusieurs fois

    4. Les termes utilisés pour décrire les musulmans d'Al-Andalus : "occupants", "conquérants, "invasion", etc.

    5. Les passages douteux :

    5.1. ... sont venus à bout de l'occupant musulman ... ?????

    "les royaumes chrétiens d'Espagne sont venus à bout de l'occupant musulman après une lutte de plusieurs siècles. 8 siècles pour être exact : une éternité dans l'histoire d'un peuple !"

    L'introduction suffit pour comprendre tout le texte.

    5.2. ... projettent l'invasion ... ?????

    "les Omeyyades projettent l'invasion de l'Hispanie wisigothe."

    5.3. ... qui ne perçoit pas la menace de cette nouvelle religion ... ?????

    "La rapidité de cette conquête est due aussi bien aux rivalités entre royaumes chrétiens qu'à l'indifférence de la population qui ne perçoit pas la menace de cette nouvelle religion."

    5.4. .... l'incompatibilité des deux civilisations en présence ?????

    "Cette occupation de 8 siècles est un symbole de l'incompatibilité des deux civilisations en présence : deux mondes tellement différents qu'ils n'ont jamais pu se fondre en un seul malgré ces siècles de cohabitation qui n'ont, au contraire, fait qu'exacerber les différences."

    5.5. .... la majorité est restée chrétienne ?????

    "Ceci étant dû en grande partie à la nouvelle hiérarchie mise en place par les occupants : au sommet étaient, bien entendu, les conquérants, puis venaient les convertis (qui pouvaient conserver leurs biens) et enfin, les autres (la majorité est restée chrétienne), soumis à la dhimma (impôts pour les non-musulmans)"

    5.6. ... les chrétiens furent même expulsés des villes ... ?????

    "Dans les premiers temps, les chrétiens furent même expulsés des villes et le port de signes ostentatoires chrétiens interdits."

    5.7. .... ce mariage jamais consommé entre l'Orient et l'Occident se fera en 1609 .... ?????

    "La reconquête achevée, les royaumes chrétiens mettront en place des mesures semblables à l'égard des musulmans et le divorce de ce mariage jamais consommé entre l'Orient et l'Occident se fera en 1609 avec l'expulsion définitive des Morisques d'Espagne."
    _________

    commenté par Khaled Rachico (elReyChico) un morisque tunisien.

    ResponderEliminar

Libros

__

Statistics

free counters

License

Licence Creative Commons Los Moriscos De Túnez de http://moriscostunez.blogspot.com est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 3.0 non transposé.

NB: Los trabajos son responsabilidad de los autores y su contenido no representa necesariamente la opinión de Los Moriscos De Túnez--- المواد المنشورة لا تعبر بالضرورة عن رأي الموريسكيون في تونس

Copyright © Los Moriscos De Túnez الموريسكيون في تونس | Powered by Blogger

Design by Anders Noren | Blogger Theme by NewBloggerThemes.com