- - -

25 nov. 2009

Chronologie de la expulsion des Morisques (1492-1610)








1492
- La chute de la dynastie des Banû al-Ahmar, en 1492, ne met pas un terme aux us et coutumes des musulmans, bien au contraire. En ce qui concerne plus particulièrement le legs musical de al-Andalous, des archives démontrent qu'il perdure. Les morisques, ministriles et zambreros sont toujours sollicités par les chrétiens pour participer à la vie musicale à l'occasion de fêtes sacrées et profanes.
Source : TANGER: Histoire de la Musique Arabo-andalouse.
1502

- Les Morisques (de l'espagnol Morisco, littéralement « petit maure ») étaient des musulmans d'Espagne convertis de force au catholicisme à la suite des édits de conversion de 1502. Ils constituaient une minorité importante dans le Royaume de Valence, la vallée de l'Èbre et l'Andalousie orientale. Sommaire 1 Les origines.
Source : Morisques - Wikipédia
1568
- Suite à la révolte morisque de 1568, la population fut expulsée d'une région qui leur avait servi de base militaire. Sur ordre de la couronne, deux familles morisques furent tenues de rester dans chaque village pour aider les nouveaux habitants arrivés du nord de l'Espagne (Asturies, Galice et León principalement) à s'installer et à cultiver la terre (terrasses, irrigation).
Source : Alpujarras - Wikipédia
fr.wikipedia.org/wiki/Alpujarras
1569
- Dans un premier temps, le souverain se contenta de repousser les Morisques vers le nord du pays et la Castille. En 1569, la révolte des Alpujarras, sévèrement réprimée, inaugura une période de querelles entre les communautés morisques et castillanes. Les Morisques étaient suspectés d'avoir des liens secrets avec les Turcs et les Barbaresques que Don Juan d'Autriche s'évertuait à chasser de Méditerranée.
Source : La guerre de trente ans
1570
- Tout au long des années 1570, l'archevêque investit sans compter temps, argent et efforts pour l'instruction et la conversion des morisques, d'abord et avant tout par un des instruments privilégiés de la pédagogie tridentine, la prédication. Devant le peu de résultats obtenus, l'optimisme des premières années fait place à la désillusion et à l'amertume. Ribera en vient à être convaincu que les morisques, qu'il appelle dorénavant les « Maures » ne peuvent être convertis; plus exactement ...
Source : Project MUSE - Histoire social/Social history - Monarchie, religion
1602
6 sep 1602 - Cependant on trouvera (correspondances } un grand nombre de lettres relatives à celte affaire, parmi lesquelles nous citerons en première ligne celle du Roi, du 6 septembre 1602, et le Mémoire des Morisques (sans date), même année.
Source : Mémoires authentiques de Jacques Nompar de Caumont, duc de la Force, …
1609
- Il est communément reconnu que la Tunisie s'est montrée tolérante et généreuse en accueillant cent mille réfugiés morisques après leur expulsion forcée en 1609. Le Maroc, l'Algérie, l'Empire ottoman et nombre de villes de la Méditerranée ont accueilli bon nombre d'expulsés Morisques. La Tunisie de la tolérance est honorée par votre présence, cette Fondation scientifique autonome en est fière. Espérons le plein succès dans nos dialogues sur le patrimoine morisque et la communauté ...
Source : Fondation Temimi pour la Recherche Scientifique et de l'Information
22 sep 1609
- Le 22 septembre 1609, le roi d'Espagne Philippe III de Habsbourg signe un décret d'expulsion des Morisques à l'initiative de son ministre et favori le duc de Lerma. Les Morisques sont d'anciens musulmans espagnols qui ont été convertis de force au catholicisme et continuent de pratiquer leur ancienne religion. Leur nom est dérivé de Moro (ou Maure), habitant de l'Afrique du nord.
Source : Frise chronologique : Renaissance et réforme
9 déc 1609
- Un autre édit d'expulsion sera promulgué le 9 décembre 1609. Il décide de la déportation des morisques de Murcia, Grenade, Jaen, Cordoue et Séville, ainsi que d'une seule bourgade de l'Extremadura et du Leon : la bourgade d'Hornachos, exclusivement peuplée d'une ...
Source : La déportation des Morisques, un génocide oublié
1610
- La canne à sucre fut cultivée en Espagne par les Arabes et leurs descendants jusqu'à l'expulsion des Morisques, en 1610. (2) On a fait à Linné l'honneur de la découverte du sexe des plantes. Voici ce que disait Al-Awam plusieurs siècles avant le naturaliste suédois : « Si, parmi les palmiers, on rapproche les mâles des femelles, ces derniers portent des fruits en grande abondance, parce que le voisinage favorise leurs amours. Si, au contraire, on éloigne l'arbre femelle des mâles ...
Source : Histoire des Arabes et des Mores d'Espagne

0 commentaires :

Publicar un comentario

Libros

__

Statistics

free counters

License

Licence Creative Commons Los Moriscos De Túnez de http://moriscostunez.blogspot.com est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 3.0 non transposé.

NB: Los trabajos son responsabilidad de los autores y su contenido no representa necesariamente la opinión de Los Moriscos De Túnez--- المواد المنشورة لا تعبر بالضرورة عن رأي الموريسكيون في تونس

Copyright © Los Moriscos De Túnez الموريسكيون في تونس | Powered by Blogger

Design by Anders Noren | Blogger Theme by NewBloggerThemes.com